L’arrivée d’Abraham dans le Hijâz

Abraham est originaire d’Irak. À cause de son peuple qui rejetait le monothéisme pur, il quitta sa ville natale pour se rendre en Palestine et en Égypte aussi. Plus tard, il partit pour le Hijâz dans la péninsule arabique en compagnie de Hajar et leur fils Ismaël. Abraham les laissa dans une vallée (la Mecque) dépourvue de végétation auprès d’un arbre avec des dattes et un peu d’eau.

Plusieurs années plus tard, alors que les Jurhum seront eux aussi des résidents de la vallée, Abraham reviendra à plusieurs reprises puis construira le temple sacré de la ka‘ba en compagnie de son fils Ismaël. Près de 2 500 années après, le Prophète (SBDL) dira :

« Je suis [la réponse à] la prière d’Abraham. »

L’invocation à laquelle il faisait référence était celle d’Abraham lorsqu’il construisait la ka‘ba :

« Seigneur ! Envoie-leur un Prophète issu d’eux-mêmes, qui leur récitera Tes versets, leur enseignera l’Écriture et la Sagesse et les purifiera de leurs fausses croyances ! Tu es en vérité, le Puissant, le Sage ». (s2 : v129)

Enseignement de Wahidudin Khan
« L’invocation d’Abraham »

Il y a près de 2 500 années entre l’invocation d’Abraham et la naissance du Prophète Muhammad (SBDL). Pourquoi une si longue durée, alors que le Prophète Zacharie a prié pour avoir un fils (Jean) et que Dieu lui a accordé l’année suivante ? La raison est que la mission de Jean ne pouvait attendre puisqu’il devait dénoncer avec force la prétention religieuse de son peuple et que son martyr devait impliquer qu’ils ne soient plus les dépositaires des Écritures. En parallèle, Dieu allait faire des arabes de la péninsule une nation qui devrait porter l’étendard du monothéisme et assister le Prophète (SBDL) dans l’accomplissement de sa mission. Sur la base des lois terrestres de cause à effet, ce changement de fond a nécessité deux mille cinq cents ans.

Les étapes furent nombreuses :

Abraham quitta l’Iraq, s’installa en Palestine, puis dans le désert du Hijâz, etc. Dieu fit donc en sorte que la progéniture d’Ismaël voit le jour dans cette région du globe et non en Palestine. Par ailleurs, le climat désertique et les étendues arides environnant la Mecque vont faire naître chez les arabes des qualités que l’on trouvera chez le Prophète (SBDL) et qui deviendront par conséquent des valeurs de l’Islam.

L’historien Philip K. Hitti cite plusieurs qualités qui se sont développées chez les arabes au fil des siècles : « Le courage, la patience dans les périodes difficiles, le respect des droits et des devoirs de voisinage, la civilité, la générosité et l’hospitalité, l’attention envers les femmes et l’acquittement d’une promesse solennelle. »

Mawlana Wahidudin KHAN, Mohammad un Prophète pour l’humanité, trad. de l’anglais par Abd el-Kaoui Derouiche, Paris, Editions al-Azhar, 2008.

Enseignements par Savant et Intellectuel

Abdelrahman Badawi Alî Muhammad Al-Sallâbî Muhammad Al-Ghazâlî Muhammad Sa‘îd Ramadân Al-Bûtî Mustafa Sibâ'î Tariq Ramadan Wahidudin Khan

Enseignements par Thème