La sagesse de l’interruption de la révélation

Après la révélation qui eut lieu dans la grotte de Hirâ’, une période d’interruption de plusieurs jours (voir de plusieurs mois) survint. Durant cette pause, l’ange Gabriel se manifestait au Prophète (SBDL) uniquement lorsque celui-ci était désespéré. Selon al-Bukhârî, le Prophète (SBDL) était si affecté qu’il eut, à plusieurs reprises, l’intention de se jeter du haut d’une montagne. Ce n’est que dans ces moments que l’ange Gabriel lui apparaissait de nouveau en disant :

« Ô Muhammad ! Tu es certes le Messager de Dieu. »

Ces paroles apaisaient le cœur du Prophète (SBDL) et renforçaient sa motivation et sa dévotion. Lors de ces quelques jours d’interruption, le Prophète (SBDL) passa par plusieurs états psychologiques. Après la frayeur survenue suite à sa première rencontre avec l’ange Gabriel, il rentra dans une période de calme avant de tomber dans le désespoir. Ce n’est qu’alors que la révélation reprit.

Le Prophète (SBDL) ne s’attendait pas du tout à recevoir une quelconque révélation. Il n’avait aucune connaissance de ce que pouvait être une mission divine. Il était aussi dans une totale incapacité de distinguer entre « insinuation diabolique » et « inspiration divine ». Ibn Ishâq rapporte qu’un jour, la mère des croyants Khadîja demanda à son mari de l’avertir lorsque l’ange lui apparaîtrait. Lorsque celui-ci s’approcha du Prophète (SBDL), Khadîja lui demanda de s’asseoir sur sa jambe gauche. Elle demanda ensuite si l’ange était toujours présent. Le Prophète (SBDL) lui répondit que oui. Khadîja retira alors son voile, puis demanda à son mari si l’ange était toujours là. Cette fois-ci, le Messager de Dieu (SBDL) déclara à son épouse qu’il avait quitter les lieux. En entendant ces paroles, le cœur de Khadîja s’apaisa, elle lui dit :

« Ô cousin ! Tiens bon et réjouis-toi, car, par Dieu, c’est un ange et non un diable. »

Enseignement de Muhammad Al-Ghazâlî
« Une préparation à supporter la révélation »

Dieu arrêta la révélation pour que l’aspiration et l’expectative soient une préparation du Prophète (SBDL) à la supporter fermement lors de sa reprise.

Muhammad Al-GhazâlîFiqh as-sîra (la biographie du Prophète Muhammad), trad. de l’arabe par Rachad Hrazem, revu et corrigé par Abderrazak Mahri, Paris, Editions Maison d’Ennour, 2006.

Enseignement de Muhammad Sa‘îd Ramadân Al-Bûtî
« Une preuve de la sincérité du Prophète (SBDL) »

L’interruption de la révélation pendant près de six mois est à considérer comme un miracle, car elle dément définitivement ceux qui réduisent la révélation à une élaboration de l’esprit humain. La sagesse divine voulut mettre fin aux apparitions de l’ange pendant un certain temps, provoquant ainsi l’inquiétude croissante du Prophète (SBDL) qui ne maîtrisait absolument rien. Lorsque l’ange Gabriel réapparut, le Prophète (SBDL) regagna son foyer envahi par la panique. Cette angoisse que le Prophète (SBDL) ressentit montre l’illogisme de l’hypothèse selon laquelle ce que nous tenons pour une révélation divine ne serait qu’une inspiration personnelle. Tout le monde sait très bien que les penseurs et les intellectuels ne passent pas par de tels états émotionnels.

Ceux qui veulent semer le doute sur la véracité de l’Islam pourraient se demander : Pourquoi Muhammad (SBDL) recevait-il les révélations de Dieu alors qu’il se trouvait au milieu de ses compagnons, sans que personne d’autre que lui ne puisse voir l’ange Gabriel ? On pourrait leur répondre qu’il n’est pas nécessaire de voir les choses pour s’assurer de leur existence, car la vue est limitée sinon, tout ce qui est en dehors de notre champ visuel ne saurait exister. Toutefois, il est facile pour Dieu, qui a créé la vue, d’augmenter son acuité et de permettre à ses élus de voir certaines choses non perceptibles pour le commun des hommes. Selon Mâlik b. Nabiyy, le daltonisme illustre assez bien ce phénomène car les daltoniens ne voient pas les couleurs telles qu’elles sont.

La continuité et la régularité de la révélation démontrent aussi qu’il ne peut s’agir d’un phénomène psychologique, comme le laissent entendre certains sceptiques. À ce sujet, nous avons quatre arguments essentiels :

La différence entre le Coran et le hadith. Le Prophète (SBDL) dictait littéralement le Coran au fur et à mesure à ses scribes. Quant à ses propres paroles, il n’exigeait de ses compagnons que de les retenir. Le Prophète (SBDL) ne voulait surtout pas que les musulmans confondent entre le Coran révélé par l’ange Gabriel et ses propres paroles.

Le Prophète (SBDL) tardait parfois à répondre à certaines questions qu’on lui posait, jusqu’à ce que la réponse soit révélée dans un verset coranique. Aussi, certains versets venaient lui reprocher d’agir de telle ou telle manière (comme la position souple qu’il eut à l’égard des hypocrites lors de la bataille de Tabûk). Cela prouve bien que le Prophète (SBDL) n’avait aucune influence sur la révélation.

Le Prophète (SBDL) était illettré. Il ne pouvait pas découvrir tout seul, par une simple réflexion ou méditation, des faits historiques comme l’histoire de Joseph, de Marie ou de Pharaon. Comment pouvait-il connaître autant de faits avec autant de détails alors qu’il était illettré ?

Le Prophète (SBDL) était né à la Mecque et avait quarante ans lors de la première révélation. Toute sa tribu savait qu’il était sincère et authentique. Il ne faisait aucun doute que son honnêteté allait le pousser à s’assurer de la réalité des révélations divines avant même de les communiquer. Le verset qui suit sera une réponse à ses doutes:

« Et si tu as quelque doute au sujet de ce que Nous t’avons révélé, interroge ceux qui, avant toi, lisaient l’Écriture » (s10 : v94)

Muhammad Sa‘îd Ramadân Al-BûtîFiqh al-sîra (étude scientifique de la biographie du Prophète), trad. de l’arabe par Z. Diab, revu par Fawzi Chaaban, Beyrouth, Dâr al-fikr, 1995.

Enseignement de Tariq Ramadan
« Une leçon de spiritualité »

La coupure de la révélation était une leçon de spiritualité pour le Prophète (SBDL). La première révélation lui apprenait textuellement l’impérative humilité alors que son silence la lui enseignait pratiquement. Alors que Dieu lui avait dévoilé Sa présence, Il faisait maintenant naître dans le cœur de Son Messager (SBDL), à travers cette longue coupure, son besoin de Lui.

Tariq RamadanMuhammad vie du Prophète (les enseignements spirituels et contemporains), Paris, Presses du Châtelet, 2006

Enseignements par Savant et Intellectuel

Abdelrahman Badawi Alî Muhammad Al-Sallâbî Muhammad Al-Ghazâlî Muhammad Sa‘îd Ramadân Al-Bûtî Mustafa Sibâ'î Tariq Ramadan Wahidudin Khan

Enseignements par Thème